Peinture murale du XVIIème sur une cheminée

Sous la direction de Tristan Mahéo, restaurateur de peintures murales et fresques pour les monuments historiques, nous avons commencé à opérer le dégagement d'une dizaine de couches de peintures pour arriver à la couche picturale du XVIIème.
Une analyse avait été effectuée au préalable avec un sondage des différentes couches et une évaluation sur les différentes datations des couches picturales formant la stratification.

Vue de la cheminée, hostellerie des Cordeliers, Nantes.

























La partie inférieure sous la moulure de la cheminée a commencé à être dégagée, peinture de feuilles d'acanthes et coeur au centre, couche picturale composée de vert et de vermillon sur un badigeon légèrement bleuté.
La couche ocre est posée sur l'ensemble de la cheminée, et représente la dernière couche avant la XVIIème. On voit apparaitre les lignes directrices rouges-bordeaux ainsi que le début d'un paysage dans l'ovale central.
 
début du dégagement du paysage central


















vue du côté droit de la cheminée





Dégagement de la partie inférieure qui révèle des couleurs préservées et très vives des peintures du XVII ème verte et vermillon.


















Après 2 semaines de dégagement.
 Le dégagement avance, et on a pu voir sous la couche ocre le médaillon central et autour de celui-ci 4 encadrements décorés de feuilles d'acanthes. La qualité de la peinture du manteau diffère de la partie inférieur, et même si selon les analyses, les peintures s de la même époque, elles n'ont probablement pas été faites de la même main.

La cheminée avait été coffrée, et une cloison avait été "plantée" au travers du manteau (partie verticale à droite du médaillon) et plusieurs trous de tuyaux d'évacuation de fumée sont à reboucher.











 Fin du dégagement au scalpel. Nous avons aussi consolidé la couche picturale à l'aide d'injections de colle. Il nous a fallu près de 1 mois 1/2 pour finir le dégagement.


La prochaine étape consiste à mastiquer tous les manques et reboucher les trous. Ce qui donne ceci:

Toutes les taches blanches sont du mastic qu'il va ensuite falloir combler avec de la couleur. Il a été décidé en accord avec la DRAC et avec l'architecte de faire une restauration sans inventions ni remplacements. ce qui veut dire qu'on ne va pas repeindre les éléments manquants.

Ce qui nous amène à ceci:

Les premières retouches de couleur, avec application d'un ton de fond pour retendre le décor et redonner la lisibilité à la structure de l'ensemble.



Enfin, la restauration de la cheminée est achevée après 600 heures de travail:

Cheminée vue de face


Cheminée vue de droite



Cheminée vue de gauche